mercredi 7 octobre 2009

Susciter l’intérêt du lecteur pour une situation étrange

Saurez-vous le faire à partir de ce début de nouvelle ?

Les choses les plus ordinaires m'effraient. Le soleil. Des ombres crues sur l'herbe. Des roses blanches. Les enfants qui ont les cheveux roux. Et ce nom : Harry. Un nom tellement banal.
Pourtant, la première fois que Christine le prononça, j'éprouvai le sentiment prémonitoire d'une peur future.
Elle avait cinq ans. Dans trois mois, elle irait à l'école. Il faisait chaud, la journée était belle, et Christine jouait seule dans le jardin, comme c'était souvent son habitude. Je la vis, étendue à plat ventre dans l'herbe, cueillant des marguerites dont elle confectionnait des chaînes avec un plaisir laborieux. Le soleil flamboyait sur ses cheveux d'un roux pâle et faisait paraître sa peau très blanche. L'application dont elle faisait montre agrandissait encore ses grands yeux bleus.
Soudain elle leva la tête vers le buisson de roses blanches, qui projetait son ombre sur l'herbe, et sourit.
« Oui, je suis Christine », dit-elle. Elle se leva et marcha lentement vers le buisson.



Rosemary Timperley, « Harry », Un bouquet de fantômes, Librio.


Exercice d’expression :

Imaginez une suite à cette ouverture de nouvelles. Vous ferez en sorte que votre texte évoque une situation étrange sans toutefois délivrer les explications qui permettent de la comprendre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire