mercredi 21 juin 2017

Grandes découvertes et aventures, le voyage

Le nombre d'étoiles indique le degré de difficulté
* = lecture aisée
** = lecture qui peut présenter des difficultés
*** = oeuvre littéraire qui nécessite un effort particulier.


1. Quelques classiques du roman d'aventures 

Daniel Defoë, Robinson Crusoë**, Livre de Poche Jeunesse;
Hermann Melville, Moby Dick***, l’école des loisirs;
Robert-Louis Stevenson, L’Île au trésor**, l’école des loisirs ; Le Pavillon dans les dunes**, Folio Junior, Le Maître de Ballantrae***, Folio.
Jules Verne , Cinq semaines en ballon**, Livre de Poche jeunesse ; Vingt mille lieues sous les mers***, Livre de poche jeunesse, Michel Strogoff**, l’école des loisirs; Le Tour du monde en quatre- vingts jours**, Livre de Poche Jeunesse; Voyage au centre de la terre**, Le livre de poche jeunesse; Les Enfants du capitaine Grant**, l’école des loisirs, Deux ans de vacances**, Livre de Poche Jeunesse, L’Île mystérieuse**, l’école des loisirs ; Les Forceurs de Blocus**, Librio;
Mark Twain, Les Aventures de Tom Sawyer**, Folio junior ; Les aventures de Huckleberry Finn***, Folio junior;
Arthur Conan Doyle, Le Monde perdu***, Classiques et Cie, Hatier ;
Jack London, L’Appel de la forêt*, Livre de poche, Croc Blanc**, Livre de Poche, Le Loup des mers***, Folio Junior;
Rudyard Kipling, Capitaine courageux***, Folio, Le livre de la jungle**, l’école des loisirs.
Joseph Conrad, Typhon***, Folio;
J.M. Falkner, Moonfleet***, Folio junior;
J. Kessel, La Rose de Java**, Folio;
William Golding, Sa majesté des mouches***, Folio;
Michel Tournier, Vendredi ou la vie sauvage**, Folio.

2. Roman pour la jeunesse : 

Pierre Marie Baude, Cœur de louve*, Folio junior;
Bosse, M. J., Le rêve de la forêt profonde*, l'école des loisirs;
Karen Hesse, Vers des terres inconnues**, Folio junior;
Iain Lawrence, Les Naufrageurs*, Folio Junior;
Henri Vernes, Le dernier Masaï*, Larousse;
Timothée de Fombelle, Vango**, T. 1 et 2, Folio junior;
Michael Morpurgo, Le Royaume de Kensuké*, Folio Junior ; Seul sur la mer immense*, Folio Junior ; Enfant de la Jungle*, Folio Junior;
Philip Pullman, Série "Sally Lockhart", T.1, La malédiction du Rubis**, T.2, Le Mystère de l’étoile polaire**, Sally Lockhart, T.3, La Vengeance du tigre** ;  T.4, La princesse de Razkavie**, Folio Junior.
Silvana Gandolfi, Le Baume du Dragon*, folio junior;
Jean Jacques Greif, Le Retour de Christophe Colomb*, l’école des loisirs;
E McKay Sharon, Esther*, l’école des loisirs;
Jean-François Chabas, Le Voyage d’Ino*, l’école des loisirs;
Jakob Wasssermann, L’Or de Cajamalca*, l’école des loisirs.

3. Bande dessinée 

Hugo Pratt, Série « Corto Maltese »*, La Ballade de la mer salée, Sous le signe du Capricorne, Corto toujours un peu plus loin, Les Celtiques, Les Ethiopiques, Corto Maltese en Sibérie, Fables de Venise, La Maison dorée de Samarkand, Tango Noir, Casterman.
Franz, Série « Lester Cockney »*, Les Fous de Kaboul, La Neige était crissante, Une Hongroise au Penjab, Je veux retourner à Pecs !, Le Roi des Dalmates, Les Conjurés du Danube, La déchirure, Oregon Trail, Mise au poing, Ed. du Lombard

4. Voyageurs et découvreurs

Samuel de Champlain, Voyages***, l’école des loisirs.
Gérard Soncarrieu, Magellan, le premier tour du monde*, Livre de poche jeunesse.
Aurélie Buron, Christophe Colomb*, l’école des loisirs.
Claire Ubac, Jacques Cartier*, l’école des loisirs
Martin Halleux, L’Inconnu du Pacifique*, Livre de Poche.
Bougainville, Voyage autour du monde***, Classiques Larousse.
Stevenson, Voyage avec un âne dans les Cévennes***, GF.
Kessel, Le Paradis du Kilimandjaro**, folio.

vendredi 28 avril 2017

L'ode à Cassandre

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose (1)
Sa robe de pourpre au soleil,
A point perdu ceste vesprée (2)
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vôtre pareil.

Las ! voyez comme en peu d'espace (3),
Mignonne, elle a dessus la place
Las (4) ! las ! ses beautés laissé choir (5)!
Ô vraiment marâtre (6) Nature,
Puis qu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques (7) au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vôtre âge fleuronne (8)
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez vôtre jeunesse :
Comme à cette fleur la vieillesse
Fera ternir vôtre beauté.

Ronsard, Quatre premiers Livres des odes, 1550.
Orthographe modernisée.

1. ouverte. - 2. fin d'après midi. - 3. en peu de temps. - 4. Hélas. - 5. tomber. - 6. Etymologiquement, "la mauvaise mère", par comparaison : "méchante". - 7. "jusques" à la place de "jusque" pour obtenir un octosyllabe, sans compter le fait que l'effet d'étirement provoqué est plutôt bien vu. 8. Verbe inventé par Ronsard, la rime en [ ɔn] traduit l'insouciance et la radical en "fleur-" l'idée de jeunesse.

Ill. : Couverture au roman de Jeanne Bourin, Les Amours blessées, qui raconte la passion de Ronsard pour Cassandre Salviati, l'inspiratrice du poème.

dimanche 19 mars 2017

Ecrire à la manière de Prévert : "Naïf..."

Naïf, ce pauvre dans la rue
Vêtu de noir, écharpe déchirée,
Sandales aux pieds,
Attend patiemment une petite pièce
D’un passant bienveillant.

Naïf, ce pauvre musicien, mais poli
Qui sourit même aux passants les plus riches,
Lesquels n’accordent aucune attention
A ce très beau, très doux morceau de violon.

Ce pauvre naïf dans la rue
Qui, du soir au matin,
Reste assis sur les pavés étroits de sa ville
A côté des poubelles du voisin,
S’endort auprès de son chapeau,
Contenant quelques pièces tombées durant la journée.

Naïf, ce pauvre dans la rue,
Se sent comme un chien en fin de vie
Affalé sur le sol gris,
Qui pleure avec le peu de larmes qu’il lui reste
Pour appeler au secours une âme aimable.
Malgré tous ses efforts,
Personne ne remarque sa présence,
Et ce sont ses derniers souffles de vie.
  

Hélène-Marie A.   4ème5

mercredi 1 mars 2017

The starry night shall tidings bring

The starry night shall tidings bring°:
Go out upon the breezy moor,
Watch for a bird with sable wing,
And beak and talons dropping gore.

Look not around, look not beneath,
But mutely trace its airy way°;
Mark where it lights upon the heath,
Then wanderer kneel down and pray.

What fortune may await thee there
I will not and I dare not tell,
But Heaven is moved by fervent prayer
And God is mercy - fare thee well°!

Emily Brontë, Poems, November 1838.

La nuit est grosse de nouvelles :
Sors sur la lande et guette au vent
Un oiseau à l'aile funèbre,
Bec et serres rouges de sang.

Ne regarde ni çà ni là,
Mais suis son chemin par les airs
Et, s'il s'abat dans la bruyère,
Voyageur, agenouille-toi.

Quel sort, là-bas, t'attend peut-être,
Je ne veux, je n'ose le dire,
Mais le Ciel entend mes prières
Et Dieu est merci : qu'il te garde !


Emily Brontë, Poèmes, (Novembre 1838), trad. P. Leyris, Gallimard, 1963.

lundi 9 janvier 2017

Le personnage de roman, son évolution

Si vous n'en lisez que cinq
(Les titres de plus de trois cents pages sont soulignés)

1. Les Lettres portugaises de Guilleragues;
2. René de Chateaubriand;
3. Les Hauts de Hurle-Vent d'Emily Brontë;
4. Madame Bovary de Flaubert;
5. Le Procès de Franz Kafka.

Si vous n'en lisez que dix

6. Les Liaisons dangereuses de Laclos;
7. La Duchesse de Langeais de Balzac;
8. Moby Dick de Melville (version abrégée conseillée);
9. Une vie de Maupassant;
10. Le Ravissement de Lol. V. Stein de Marguerite Duras.

Cinq autres

11. Manon Lescaut d'A.-F. Prévost;
12. Jacques le fataliste de Diderot;
13. Le Rouge et le Noir de Stendhal;
14. Le Portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde;
15. Voyage au bout de la nuit de Céline.

Et encore cinq autres

16. La Princesse de Clèves de Madame de La Fayette;
17. Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre;
18. Niels Lyhne de Jens Peter Jakobsen;
19. La Clé de Verre de D. Hammett;
20. Vendredi ou les Limbes du Pacifique de M. Tournier.

vendredi 9 décembre 2016

Le prologue de Roméo et Juliette dans la traduction de F.-V. Hugo

Ill. J. Harbour
Deux familles, égales en noblesse,
Dans la belle Vérone, où nous plaçons notre scène,
Sont entraînées par d’anciennes rancunes à des rixes nouvelles
Où le sang des citoyens souille les mains des citoyens.

Des entrailles prédestinées de ces deux ennemies
A pris naissance, sous des étoiles contraires, un couple d’amoureux
Dont la ruine néfaste et lamentable
Doit ensevelir dans leur tombe l’animosité de leurs parents.

Les terribles péripéties de leur fatal amour
Et les effets de la rage obstinée de ces familles,
Que peut seule apaiser la mort de leurs enfants,

Vont en deux heures être exposés sur notre scène.
Si vous daignez nous écouter patiemment,
Notre zèle s’efforcera de corriger notre insuffisance.

Shakespeare - Roméo et Juliette, traduction F.-V. Hugo -
1868.

mercredi 9 novembre 2016

L'Heure du berger

Paula Modersohn-Becker, "Moonlight Landscapr", 1900.
La lune est rouge au brumeux horizon ;
Dans un brouillard qui danse, la prairie
S'endort fumeuse, et la grenouille crie
Par les joncs verts où circule un frisson ;

Les fleurs des eaux referment leurs corolles ;
Des peupliers profilent aux lointains,
Droits et serrés, leurs spectres incertains ;
Vers les buissons errent les lucioles ; 

Les chats-huants s'éveillent, et sans bruit,
Rament l'air noir avec leurs ailes lourdes,
Et le zénith s'emplit de lueurs sourdes.
Blanche, Vénus émerge, et c'est la Nuit.

 Verlaine, Poèmes saturniens, 1866.