vendredi 26 novembre 2010

Jane Eyre dans l'histoire littéraire

/ Le roman gothique
a/ Caractéristiques
Le roman gothique, né à la fin du XVIIIe siècle repose sur quelques «recettes»:
- Un décor de château médiéval ou d’abbaye en ruine (d’où l’appellation de « gothique »), ce décor qui autorise passages secrets, portes dérobés, trappes et souterrains.
- Des phénomènes surnaturels destinés à susciter la terreur, ces phénomènes surnaturels reçoivent généralement une explication rationnelle à la fin du roman.
- Une héroïne pure et innocente persécutée par un être maléfique (c’est généralement lui qui est à l’origine des phénomènes surnaturels qui ont terrifié l’héroïne)
b/ Oeuvres
On retiendra, comme œuvres emblématiques
- Le Château d’Otrante d’Horace Walpole qui, en 1764, apparaît comme un précurseur.
- Les Mystères d’Udolphe d’Ann Raddcliffe rencontrent, en 1794, un succès considérable.
- Le Moine de Lewis (1796) est sans doute la plus grande réussite du genre.

2/ Le romantisme
a. Le romantisme est un mouvement culturel et littéraire qui a une dimension européenne Il se caractérise par
- le rejet de la pensée rationnelle qui s’était imposée avec les Lumières,
- le refus des principes du classicisme qui préconisait l’ordre et l’équilibre dans la composition de l’œuvre d’art.
b. Le romantisme anglais est marqué par ses préoccupations sociales et son engagement au service des causes politiques (Byron et Shelley) mais aussi par l’absence de manifestes[1] et donc de chef de file d’une sensibilité que d’un véritable mouvement.
c. Les thèmes du romantisme sont en Angleterre, ceux qu’ils sont partout ailleurs en Europe : la prédilection pour l’évocation du passé (romans historiques de Walter Scott), le goût pour le fantastique et, le lyrisme en poésie qui célèbre la communion de l’homme avec la nature.

Thèmes romantiques

Œuvres

Auteurs

Passé national

Les poèmes d’Ossian

James Macpherson

Surnaturel

Frankenstein (1818)

Mary Shelley

Sentiment de la nature

Odes (1820)

Keats

d. Le héros romantique est un héros souvent partagé, à la fois mélancolique et fougueux il peut parfois faire preuve d’hybris[2] (Frankenstein de Mary Shelley), il ne se satisfait pas des limites de son univers quotidien et cherche dans l’amour la révolte ou les expériences mystique un son insatisfaction.

III. Charlotte Brontë:
- Les paysages qui ont marqué l’enfance : Haworth, le pensionnat de Cowan Bridge .
- Les deuils de l’enfance : mère, soeurs .
- Le goût précoce pour l’écriture
- Les séjours à Bruxelles et la passion de Charlotte pour Constantin Heger
- L’insuccès de la tentative pour ouvrir une école .
- La date de 1847 qui voit la parution simultanée des romans d’Anne et d’Emily (Les Hauts de Hurlevent) puis celle de Jane Eyre.
- La mort précoce des frère et sœurs.
- La relative modestie de l’œuvre (trois romans publiés de son vivant) : Jane Eyre, Shirley et Villette .

[1] déclaration écrite et publique par laquelle un gouvernement, un homme, un parti ou un courant artistique expose un programme d'action

[2] une notion grecque que l'on peut traduire par « démesure ». C'est un sentiment violent inspiré par la passion et l’orgueil.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire